L’autre jour, j’écoutais un podcast dans lequel on parlait de permaculture. Je n’en avais jamais entendu parlé et je dois vous avouer que le principe m’a bien plu.

La permaculture repose sur les principes écologiques et éthiques de base inspirés de la Nature : protection de la biodiversité, économie d’énergie, production agricole durable, respect des êtres vivants… En résumé, il s’agit de la volonté d’allier les systèmes créées par l’homme avec la nature. L’objectif est de créer une culture abondante, autonome et durable.

La permaculture va à l’encontre de la logique industrielle qui dirige notre système aujourd’hui. Le capitalisme a notamment ses limites car il épuise les ressources de la Planète et a bien souvent des retombées négatives sur l’environnement.


Origine et principes de la permaculture

Le terme permaculture fut inventé par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren, dans les années 70. Ensemble, ils conceptualisent l’idée d’une « culture permanente ».

la permaculture

À l’origine la permaculture s’applique à l’agriculture. À l’inverse de l’agriculture classique, elle n’utilise ni pesticides, ni engrais chimique et moins de pétrole.

En imaginant une société autonome et autosuffisante en terme de ressources, la permaculture permettrait d’être moins dépendant du système industriel actuel. On mise sur une alimentation plus saine, durable et de meilleure qualité.

Notre culture nous prédispose à compter sur la prédation et la compétition, plus que sur la coopération et la symbiose, dans la nature comme dans la société.

David Holmgren

Dans son livre, « Permaculture », David Holmgren explique que tout dans la nature est conçu pour travailler en harmonie. L’objectif est de concevoir un système autonome dans lequel chacun à sa place. Abondance et pérennité peuvent être facilement accessibles en utilisant les bons moyens.


Appliquer la permaculture chez soi

Tous les êtres vivants vivent en harmonie

Vous pouvez appliquer les principes de la permaculture très facilement dans votre jardin. Le design et l’esthétique du jardin sont des éléments importants pour optimiser la culture. Il faut également choisir des associations de plantes qui vont interagir ensemble de manière autonome.

appliquer la permaculture dans votre jardin

L’idée est de travailler le sol et de cultiver serrer pour maximiser l’espace. En récupérant l’eau et en la faisant circuler, vous économisez les ressources en eau et l’énergie. Vous pouvez également composter les déchets du jardin et les réutiliser comme engrais. En permaculture, rien ne doit être perdu.

Pour prendre soin de la biodiversité, la permaculture interdit l’utililation de produits chimiques. Alors, par exemple, pour se débarrasser des pucerons il faut attirer les coccinelles et laisser la nature faire.

Votre jardin s’entretiendra ensuite de manière naturelle. Il faudra juste penser à l’arroser de temps en temps.

Cela donne envie, non ? 😉


Pour aller plus loin

Le PDF du livre de David Holmgren et Bill Mollison. Disponible gratuitement.

Les principes

Le guide du permaculteur débutant


1 commentaire

Lana Lang · 26 novembre 2019 à 4 h 06 min

Bas e sur l’observation des sols et leur optimisation, la permaculture (ou agro cologie) est une technique de production respectueuse de la nature. On a d frich le terrain pour vous, afin de connaitre les rudiments de base de cette culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *