La part du recyclage dans la mode

Publié par P.U.R. le

Votre dressing déborde à n’en plus finir ? Vous avez tellement de vêtements que vous ne trouvez jamais rien à vous mettre ? (Mais où est passé mon petit top bleu nuance pastel ?). Pour répondre à la demande de la Fast Fashion, nous avons produits des milliers de tonnes de vêtements dont une grande partie sera jetée sans être réutilisée. Focus sur la place du recyclage dans la mode.


600 000 tonnes de vêtements produits

La mode est l’une des industries les plus polluantes. Mais elle entraine aussi beaucoup de gâchis. En quelques années, la production de vêtements a doublé, avec plus de 100 milliards vendus dans le monde. En France, on produit plus de 600 000 tonnes de vêtements. Pourtant, nous n’avons jamais autant délaissé nos vêtements. Nous les portons peu et ne prenons plus le temps de les réparer. Alors que devient tout ce tissu?

En France, le recyclage dans la mode n’est pas encore assez présent. En effet, un adulte achète en moyenne 30kg de textile par an mais on en recycle seulement 3kg, ce qui correspond à seulement 35% de vêtements ! Tout le reste est jeté ou incinéré

Le problème, c’est que l’industrie du textile est très gourmande en ressources et en énergie. En effet, on sait que produire un simple T-shirt en coton nécessite 2500 litres d’eau ! L’une des alternatives les plus judicieuses est de réutiliser la matière déjà à notre disposition dans la logique de l’économie circulaire.


Que pouvons-nous recycler et comment ?

La bonne nouvelle c’est que pratiquement tous les tissus sont recyclables.

Pour donner une seconde vie à vos vêtements, vous pouvez les donner à des organismes de collecte spécialisés. La Fibre du Tri, par exemple, collecte tout type de textile qui seront recyclés ou réutilisés.

Certaines marques, comme Swedish Stockings, possèdent leurs propres réseaux de collecte. D’autres font appel aux réseaux populairesEmmaus ou Le Relais.

Bien sûr, on oublie pas les associations qui pourront redistribuer nos vêtements à des personnes dans le besoin, comme la Croix Rouge ou le Secours Populaire.


Don, recyclage, vente d’occasion… Je dis oui !

Nous avons produit suffisamment de tissus pour pouvoir subvenir aux demandes du marchés. La France souhaite également interdire la destruction de tous les types de produits invendus. Il est donc indispensable d’encourager les marques à intégrer la revalorisation de matière et le recyclage dans leur processus de fabrication.

Comment ?

En réduisant la quantité des déchets qu’elles émettent, en arrêtant de fabriquer des produits qui ne se dégradent pas et polluent notre environnement, ou mieux encore, en fabriquant des nouveaux produits avec d’anciens produits.

N’hésitez pas à privilégier les marques du recyclage. Par exemple, la marque Gayaskin recycle des bouteilles en plastique pour produire ses leggings.

L’upcycling est une forme de recyclage naturel utilisé dans la mode. C’est un excellent moyen de recycler du tissus car il ne nécessite pas de transformer la matière. Gaëlle Constantini ou Les Récupérables travaillent uniquement à partir des tissus récupérés et upcyclés.

On n’oublie pas les articles d’occasion

Acheter de seconde main est bien sûr l’alternative la plus écologique. Alors n’hésitez pas à faire un tour sur Vinted, ou encore Le Bon Coin, pour voir si la petite jupe de vos rêves ne s’y trouve pas. 😉


Sources :

Dossier « Le revers de mon look » – par l’ADEME

Les chiffres du textile et de l’habillement par Eco TLC



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *