Culture Eco-gestes Environnement Green life

[Livre écologique] Quelles sont les options de lecture écolo ?

J’ai toujours adoré lire. Petite, il n’y avait pas un seul moment sans qu’on ne me retrouve dans un coin, un livre dans les mains. Fête de famille, trajet en voiture, pause récré… Je lisais tout le temps ! 📚 La bibliothèque était même l’un de mes endroits préférés… Même si cette passion s’est un peu calmée en grandissant (et on ne va pas se mentir : avec l’arrivée d’internet !), je prends toujours plaisir à lire. Loin de Harry Potter ou des romans de Bernard Werber, mes lectures sont davantage orientées vers la culture ou des sujets de société qui me concernent plus aujourd’hui. Mais la lecture, comme tout bien de consommation, n’est pas sans impact pour l’environnement. Alors quelles sont les options de livre écologique ?


Des livres d’occasion

Puisque le livre le plus écolo sera toujours celui qui existe déjà, vous pouvez regarder si les ouvrages que vous cherchez sont disponibles en seconde main. Il existe par exemple des sites spécialisés comme Momox ou RecycLivre, qui font également la collecte de livres si vous souhaitez faire du tri chez vous.

Pensez également à regarder du côté des applications d’échanges ou vente entre particuliers comme Vinted, Geev ou même Le Bon Coin.

Et pourquoi pas vous rendre à la boîte à livre de votre quartier ?


Emprunter ou louer ses livres

La bibliothèque municipale est une des meilleures options car on ne fait pas de gâchis et on soutient les emplois municipaux. C’est le nombre d’utilisation d’un livre qui va permettre de diminuer son impact environnemental. Et si vous adorez enchaîner les lectures, ça évite d’encombrer votre intérieur.

Vous pouvez également organiser des séances d’échanges de livres avec vos proches afin de vous les prêter mutuellement.


Un livre écologique neuf ?

Parfois lorsque les livres sont très récents, il n’est pas toujours possible de les trouver de seconde main. Je pense aussi qu’il est important de garder en tête qu’acheter neuf permet de soutenir les auteurs indépendants. C’est toujours un coup de pouce pour eux et les aider à vivre de leur métier.

Il existe néanmoins des alternatives plus écologiques. Le label FSC par exemple, est un label environnemental qui certifie que le papier provient de forêts ou des plantations éco-gérées. Certains livres sont imprimés sur du papier recyclé.

Et bien sûr, si vous achetez neuf : éviter Amazon et privilégiez les petites librairies indépendantes, proches de chez vous.


Quid des liseuses électroniques ?

Avec les liseuses on pourrait croire qu’il n’y a pas d’impacts mais il y en a bien, comme pour tout appareil électronique. En effet, pour fabriquer une liseuse il faut des métaux rares et de l’énergie. Afin de limiter son impact, il faudrait utiliser de nombreuses fois la liseuse (60 fois par rapport à des livres neufs en papier). Il y a beaucoup de paramètres en compte pour affirmer avec certitude que la liseuse a un meilleur impact environnemental que le livre (notamment par rapport à un livre de bibliothèque qui sera lu des dizaines de fois).


Vous l’avez compris, il n’y a pas d’options parfaites, et toutes sont à nuancer. La seconde main est indispensable car on évite de jeter des livres et qu’on leur donne une 2ème vie… Mais se rendre à la bibliothèque ou acheter le livre d’un auteur engagé dans une librairie indépendante permet de soutenir des emplois.

Alors faites en fonction de vos convictions et de ce que vous recherchez à travers l’acquisition de ce nouveau livre.

Moins mais mieux ?

Dans le documentaire Minimalism, on y explique que si accumuler les livres vous rend heureux et vous fait du bien : alors faîtes le ! Faite-vous confiance pour savoir ce qui est bon pour la planète mais aussi surtout pour vous. S’il y a bien un bien de consommation dont on peut abuser à mon sens, c’est bien la lecture.

Alors lisez 😉

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Bonjour,
    les liseuses ont en effet un impact comme si bien mentionné à cause du côté électronique. Le recyclage de ces appareils n’est pas facile. Outre la fabrication et le fait de devoir la rentabiliser avec pour certaines marques au moins une centaine de livres, elles sont sujettes à l’obsolescence programmée comme nombre d’appareils électroniques aujourd’hui…Néanmoins, peut être en choisissant une reconditionnée cela diminuerait son impact comme pour les téléphones ?

    1. Je Me Recycle a dit :

      Hello 🙂
      Je suis d’accord, quitte à utiliser des appareils électroniques, autant les acheter reconditionnés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *