Souffrant d’intolérances alimentaires, j’ai vite compris l’influence de nos intestins sur notre état de santé général. J’ai notamment adoré lire « Le charme discret de l’intestin » qui explique pourquoi prendre soin de son microbiote.

Pour en savoir plus, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Rose qui m’a présenté sa marque de compléments alimentaires, Inners – que je vous présentais dans l’annuaire.


Bonjour Rose, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Rose, co-fondateur de la marque de compléments probiotiques & adaptogènes Inners. Nous l’avons créé avec Anton co-fondateur également, il y a un an maintenant. Je m’occupe de toute la partie produit et R&D et Anton s’occupe de l’identité, de l’expérience client et du contenu. Avant Inners, on travaillait dans le digital et le conseil pour des acteurs plus ou moins grands de l’écosystème food & santé. Durant plusieurs années on a énormément appris des besoins actuels des français en termes de bien-être et de l’énorme décalage qui réside sur le marché, entre ces nouveaux enjeux & aspirations d’une part et une offre opaque, qui reste très médicalisée d’autre part.


Qu’est-ce que l’alimentation holistique ? 

Pour nous, le bien-être et la santé à titre préventif ne peuvent pas se résumer à la cure de compléments alimentaires classique. Celle que vous connaissez tous, à savoir pas mal de pilules à avaler automatiquement chaque jour. Avec Inners nous avons voulu délaisser les placards à pharmacie pour s’intéresser aux placards de la cuisine. En effet, ce que nous mangeons constitue l’un des premiers piliers de notre santé. C’est ce que nous appelons l’alimentation holistique : une alimentation proche du vivant, qui considère le “tout”, pleinement rassasiante. L’alimentation holistique invite le végétal, la conscience et l’équilibre à table, sans culpabilité.

Nos produits ne viennent pas remplacer, ils complètent une alimentation saine, pour maximiser les effets synergiques entre les ingrédients. Sortir de la gélule pour proposer un complément en poudre à base de souches et de plantes à saupoudrer sur son alimentation était donc pour nous une évidence.


Pourquoi et comment prendre soin de son microbiote ? 

Un intestin heureux c’est une des clés pour se sentir mieux. Au-delà des cellules immunitaires qui se développent dans vos intestins, d’autres molécules naissent au creux de vos entrailles. La sérotonine par exemple et les entérocytes jouent un rôle dans l’absorption des nutriments et des minéraux. Une véritable forêt intérieure, avec des micro-organismes qui grandissent, interagissent. Mais une forêt dont il faut prendre soin, car sa diversité peut se fragiliser.

Pour prendre soin de son microbiote, notre naturopathe nous conseille au quotidien de maximiser les végétaux riches en fibres. Mais aussi de consommer certaines épices comme la cannelle, l’ail, le thym qui permettent d’assainir sa flore simplement. On utilise chaque jour Le Protecteur pour plus de simplicité mais on aime aussi consommer des aliments riches en probiotiques comme le kéfir de fruits, les yaourts, le tempeh sans oublier le kimchi qu’on adore.


Quelle est la différence entre les pré et pro-biotiques ?

Les probiotiques sont de bonnes bactéries, naturellement présentes dans votre organisme. Elles sont vivantes (vérifiez bien que les probiotiques que vous consommez sont vivants), elles visent à rééquilibrer la flore intestinale et à lutter contre les microbes pathogènes. Les grandes familles connues de probiotiques s’appellent les bifidobactéries et les lactobacilles, chez Inners on utilise 16 souches pour maximiser la diversité du microbiote. 

Les prébiotiques ce sont tout simplement des glucides naturels aussi appelés fibres. C’est ce qui va nourrir vos probiotiques. Ils traversent le système digestif sans être digérés, jusqu’aux intestins, où ils fermentent et stimulent le développement du microbiote. Dans le Protecteur nous utilisons l’inuline de Chicorée.

Avant on trouvait très rarement des compléments qui associaient les deux, pour nous c’est un duo indissociable alors on a posé ça comme un prérequis lors de notre formulation. 

Appauvrissement de notre alimentation

Il y a 50 ans, une seule orange couvrait la quasi-totalité de nos apports recommandés en vitamine A, aujourd’hui il faudrait en manger 20 pour obtenir les mêmes nutriments.

Une alimentation vivante, variée et équilibrée c’est la clé d’un microbiote en bonne santé. Vos compléments ne doivent en aucun cas la remplacer. Malheureusement la diversité de votre microbiote se retrouve fragilisée par d’autres facteurs comme le stress, les produits trop raffinés, les antibiotiques, l’alcool ou encore les fruits & légumes en monoculture… Ceux-ci sont 5 fois plus pauvres en nutriments qu’il y a 50 ans. Il y a 50 ans, une seule orange couvrait la quasi-totalité de nos apports recommandés en vitamine A. Aujourd’hui il faudrait en manger 20 pour obtenir les mêmes nutriments.

Raison de plus pour mettre de côté certains ingrédients qui deviennent de véritables coquilles vides sur le plan nutritionnel et privilégier une agriculture raisonnée et de saison. Analysez votre alimentation et venez compléter les apports nutritionnels un peu délaissés, avec des intestins capables de maximiser l’absorption des nutriments présents dans votre assiette.


Un dernier conseil pour une alimentation plus saine ? 

Le plaisir ! C’est un plaisir de comprendre comment notre machine intérieure marche. Comment la nature synthétise naturellement de bonnes choses pour notre corps et notre tête. Le plaisir d’aller au marché, de penser une bonne recette, de tester de nouvelles choses… De sélectionner un ingrédient pour qu’il agisse en symbiose avec un autre, d’épicer ses plats avec des herbes aromatiques, de se dresser une assiette colorée. C’est pour cela qu’Inners est présent dans les cuisines et sur les tables : pour remettre le plaisir au cœur de sa santé. 


Merci Rose, pour cet interview ! Pour plus d’infos sur sa marque de compléments alimentaires, consultez la page Inners.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *