Impact de la mode Mode

Le guide des matières éco-responsables

Quand on prend conscience de l’impact environnemental de la mode, on a forcément envie de s’intéresser aux textiles qui composent nos vêtements afin de ne sélectionner que des matières éco-responsables.

Les matières synthétiques par exemple sont polluantes et consommatrices en ressources. Les matières naturelles ont aussi un impact écologique. Alors quelles sont les matières vraiment écoresponsables ? On fait le point.


La coton biologique

Le coton biologique est cultivé sans pesticides, insecticides ou engrais chimiques, et sans OGM. Il est également moins gourmand en eau que le coton conventionnel. Mais il ne représente encore qu’une toute partie de la production mondiale du coton : le coton bio représente moins de 1% des ventes mondiales du coton. Même si ce pourcentage augmente progressivement.
Pour le repérer, il existe le label GOTS (Global Organic Textile Standard) qui garantie “au moins 95% de fibres biologiques certifiées”.


Le lin

Le lin est une matière durable et résistante, qui pousse facilement en Europe, avec peu d’entretien. Il est aussi recyclable.


Le chanvre

Le chanvre est l’une des fibres textiles les plus écologiques et intéressantes pour préserver l’environnement. En effet, elle est parmi les moins gourmande en ressources puisqu’elle ne nécessite pas d’eau. Pas besoin de pesticides. Le chanvre est aussi une matière durable, résistante et biodégradable.


Le lyocell/tencel

Le lyocell ou tencel fait parti des matières éco-responsables. C’est de la cellulose de la pâte de bois, décomposée chimiquement en une boue boueuse qui est ensuite transformée en fibres pour être tissées. C’est une fibre résistante et transpirante, qui est considérée écologique, avec un faible impact sur l’environnement. Elle est notamment moins gourmande en eau que le coton.


Le modal

Le modal est une fibre artificielle car elle est d’origine naturelle, issue de la fibre de cellulose de bois (souvent du hêtre). C’est un type de viscose mais considérée écologique car sa production est peu gourmande en eau et énergie.


La soie sauvage

On a vu que la production de soie était très problématique. Pour utiliser cette matière noble, il faut se tourner vers une soie éthique ou soie sauvage. C’est une méthode de culture avec laquelle les cultivateurs attendent que les vers sortent de leurs cocons naturellement.


Le piñatex

Le piñatex est une alternative au cuir, fabriquée à partir de déchets d’ananas.


Les matières textiles recyclées

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas, et quoi de plus écoresponsable que de reprendre des matières oubliées pour leur donner une seconde vie ?

  • Le coton recyclé : Il permet aussi d’éviter le gaspillage de ressources naturelles et consomme beaucoup moins d’eau.
  • L’éconyl : C’est une alternative au nylon. Elle est fabriquée à partir de filets de pêche recyclés et est totalement recyclable. C’est aussi une solution pour dépolluer l’océan.
  • Le PET recyclé : C’est une matière fabriquée à partir de bouteilles en plastique recyclées. Il utilise beaucoup moins d’eau et d’énergie que le PET neuf.
  • Le polyester recyclé est moins consommateur d’eau et de ressources que le polyester vierge, et il permet de recycler du plastique trainant dans la nature. En outre, les vêtements en polyester recyclé sont aussi plus solides et durables. Mais le polyester recyclé rejette quand même toujours une partie de micro particules de plastique qui seront versées dans les eaux usées puis finiront dans les océans.
  • Le cuir recyclé : Il y a déjà beaucoup de matières à exploiter et les matières éco-responsables sont aussi celles qu’on a déjà créées. Recycler du cuir qui existe déjà plutôt que d’en créer du neuf constitue l’une des matières les plus intéressantes pour diminuer l’impact environnemental des articles en cuir.
  • Les matières upcyclées : Même chose que pour le cuir, upcycler de la matière, quelle qu’elle soit, est le moins le plus efficace de dépolluer l’environnement, d’éviter le gaspillage et de faire durer des matières déjà créées.

Si vous utilisez des vêtements en fibres synthétiques recyclées, pensez quand même à utiliser un sac de lavage pour retenir les microparticules qui peuvent encore s’en échapper.  

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *