Conso Green life Société & Actu Zéro déchet

Greenwashing, sustainable washing, social washing… Les limites du marketing

Vous avez déjà surement entendu parler du greenwashing, mais connaissiez-vous le social washing ou le sustainable washing ? Petit tour des pratiques marketing trompeuses pour le consommateur.


Greenwashing : quand l’écologie devient un argument de vente

Le greenwashing est une pratique marketing consistant à mettre en valeur des arguments en faveur de l’écologie pour masquer des engagements qui ne le sont pas. En effet, certaines marques essaient d’utiliser les codes green alors qu’elles ne mettent pas en place de véritables actions écologiques. Ces entreprises surfent sur la préoccupation environnementale grandissante des consommateurs pour leur faire croire qu’ils font une action positive pour l’environnement grâce à leurs achats. On parle aussi “d’éco-blanchiement publicitaire”.

Zara goes sustainable with new Join Life initiative

Comment repérer le greenwashing ?

Utilisation de la couleur verte, reversements auprès d’association, appellations “naturel”, “bio”… sont autant de pratiques qui peuvent alerter sur le greenwashing. Il faut regarder les valeurs de la marque dans son ensemble. Un packaging avec “30% de plastique en moins” semble être positif mais ça reste du plastique.

Les engagements écologiques n’ont de sens que si la démarche de la marque est globale. Si une marque de mode, par exemple, créé une collection en fibres recyclées ou faite en France, alors que 80% de ses collections sont toujours faites en Asie dans des conditions opaques, c’est du greenwashing. Même chose, si une marque de cosmétique se dit “naturelle” alors qu’elle utilise qu’un ou deux ingrédients d’origine naturelle.

bon_bio_equitable_myrtille.png

Autres pratiques

Sustainable washing

Il consiste à mettre en avant une bonne pratique en matière d’écologie, de durabilité ou de social, en occultant toutes les autres, bien moins reluisantes, afin d’influencer, voire de tromper le consommateur.

Si le greenwashing est vraiment ciblé sur la protection de l’environnement et l’écologie, le sustainable washing est une pratique plus générique… L’entreprise va mettre en avant des valeurs écologiques mais aussi durables, sociales et éthiques…


Social washing

Il consiste à masquer de mauvaises pratiques internes, managériales et de mauvaises conditions de travail, par exemple, derrière des services rendus aux salariés sur lesquels l’entreprise communique sans pour autant adopter une réelle démarche de prévention.


Sources

  • Greenwashing – Novethic
  • Greenwashing : 50 nuances de vert — Le revers de la fast fashion- Slow We Are

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *