L’eau : une ressource naturelle essentielle

Publié par Je Me Recycle le

L’eau est une ressource naturelle, précieuse et indispensable pour la vie sur Terre.

L’eau des océans et des mers recouvre 71 % de la surface de la planète. Pourtant il s’agit d’une ressource répartie de manière très inégale entre les peuples du monde.

On a une chance folle en France : nous avons un accès illimité à l’eau potable, ce qui n’est pas le cas de tout le monde sur Terre. 1 personne sur 3 n’a pas accès à de l’eau salubre courante.


🍃 Pollution des eaux

Les déchets qui flottent à la surface de l’océan sont tous issus des activités humaines, y compris ceux qu’on ne voit pas à l’oeil nu. Ainsi, 80% des déchets présents dans les océans viennent de l’intérieur des continents.

Il n’y a donc pas que sur les plages qu’il faut faire attention mais bien aussi dans les villes. En effet, tous les déchets jetés par terre peuvent se retrouver dans les cours d’eau et finir à terme dans les océans…
Sans compter les accidents comme en Sibérie où deux catastrophes minières ont pollué les eaux ces dernières semaines.

La pollution et l’accentuation de la sécheresse dans certaines zones rendent l’eau courante et potable rare. On parle de stress hydrique, situation dans laquelle la demande en eau dépasse les ressources en eau disponibles. En France une fois de plus, nous sommes privilégiés car nous disposons ainsi d’un stock disponible largement supérieur aux besoins en eau de la population (Source : cieau.com).


🍃 L’eau et la mode

Le secteur de la mode est très gourmand en eau. En effet, la mode consomme 4% de l’eau potable disponible dans le monde pour produire nos vêtements. Il faut notamment 5263 litres d’eau pour produire 1 kg de coton. En retour, la mode rejette 20% des eaux usées mondiales. Les pesticides utilisés pour la production des fibres textiles ou les teintures peuvent impacter de manière importante l’état des eaux.


🍃 L’eau : une ressource naturelle essentielle

Dans un avenir où l’eau pourrait devenir une ressource rare – du moins dans certaines zones du monde – il est temps de s’interroger sur nos pratiques et sur notre consommation afin de préserver les eaux saines et potables.


Pour aller plus loin


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *