Eco-gestes Environnement Société & Actu

Des vacances à la montagne éco-responsables

La montagne, ça vous gagne comme on dit, et c’est bien vrai. Il n’y a rien de plus ressourçant et d’apaisant. Pourtant un séjour à la montagne peut vite s’avérer catastrophique pour l’environnement. Pour éviter de transformer nos belles montagnes en poubelle, voici quelques astuces pour organiser des vacances à la montagne éco-responsables

☀️ Bon séjour ☀️


Mes éco-gestes à la montagne

Mes gestes éco-responsables  à la montagne - vacances à la montagne éco-responsables

Ne rien jeter dans la nature, c’est la base. Et pourtant beaucoup laisse encore trainer leurs déchets, parfois même sans s’en rendre compte (un emballage en plastique de barre de céréales est vite envolé…). Pour ne rien laisser derrière vous, pensez à amenez un sac poubelle et bien sûr à faire le tri ! Exit les bouteilles en plastique et autres objets à usage unique, amenez une gourde et des couverts réutilisables.

Pour choisir votre hébergement, vous pouvez repérer les labels (écolabel européen, HQE, label Clef…) qui permettent d’identifier les acteurs qui vont des efforts en matière de consommation d’eau et d’énergie et pour le traitement de leurs déchets.

Les transports représentent la majeure partie de l’empreinte écologique d’un séjour à la montagne. 57% des gaz à effet de serre générés par les stations de ski proviennent du transport des vacanciers (Source : Ademe). Donc pour vous déplacer, privilégiez les transports en commun (train, bus…) ou le covoiturage.


Les stations de ski éco-responsables

Si vous adorez skier, sachez qu’il existe des stations de ski écoresponsables qui permettent de diminuer l’impact environnemental de cet activité.

Des vacances à la montagne éco-responsables - comment choisir une station de ski éco-responsable

L’assocation Montain Riders a établi un eco-guide des stations écoresponsables (à lire ICI). Elle se base sur une liste de critères comme la gestion des déchets, la récuperation d’eau de pluie, l’utilisation de produits d’entretien respectueux de l’environnement ou la mise en place de quotas de neige prédefinis pour limiter la consommation d’eau.

Pour repérer les stations de ski green, Montain Riders a mis en place le label Flocon vert. Ce label a pour but de garantir l’engagement durable des destinations touristiques de montagne. Il est attribué selon 21 critères portant sur la démarche environnementale de la station, sur l’aménagement ou la gestion des eaux usées par exemple.

Le label Green Globe récompense toutes les organisations touristiques qui mettent en place une démarche environnementale.

S’équiper

Les skis recyclés ou en bois sont intéressants mais représentent un budget. Vous pouvez aussi louer votre matériel dans les stations de skis ou l’acheter de seconde main.

Et pour bien vous équipez des pieds à la tête, regardez du côté des marques écoresponsables.


Le cas du mont Everest

Des vacances à la montagne éco-responsables - Le mont Everest est la décharge la plus haute de la planète.

Basé au Népal dans l’Himalaya, l’Everest est le plus haut sommet de notre planète du haut de ses 8848m.

Mais les tonnes de déchets laissés par les alpinistes en font aussi la plus haute déchetterie du monde. Chaque année, ce sont 35 000 visiteurs qui réalisent des randonnées autour de l’Everest. Cette sur-fréquentation pollue énormément. On y trouve des déchets de toute sorte : cordes, tentes, conserves et bien sur plastique.

Pour lutter contre ce phénomène, le Népal impose à chaque alpiniste de redescendre avec un minimum de 8kg de déchets par personne sous peine d’une amende de 4000 dollars. Le but étant de responsabiliser les randonneurs. 40 tonnes de détritus ont ainsi été redescendues par les alpinistes en 2017 (Source : geo.fr)
Tout est ensuite manuellement trié par des ouvriers. Une filière s’est organisée avec des entreprises et organisations locales pour recycler les déchets récoltés. Le fer est envoyé à des entreprises de fabrication de barres, les canettes d’aluminium déchiquetées aux fabricants d’ustensiles et les bouteilles transformées en articles ménagers (Source: euronews.com).

La situation au mont Everest démontre clairement un problème d’incivilités. Même si le pays manque de moyens pour collecter les déchets, c’est à nous, en tant qu’individu, de se responsabiliser face à la pollution et de ne pas laisser traîner nos déchets n’importe où.

Nos montagnes sont précieuses, prenons-en soin.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *